MA PLAGE PERSO

Le blog d'Hervé Le Roy : Internet, les logiciels libres et la photographie

Mot-clé <Sarkozy>

Fil des billets - Fil des commentaires

Nicolas Sarkozy déclare la guerre aux Internautes

Nicolas Sarkozy entre en guerre contre les Internautes

C'est une véritable déclaration de guerre que Nicolas Sarkozy a envoyé ce matin aux internautes en prononçant un discours à l'occasion de la remise par Denis Olivennes de ses conclusions sur la mission de lutte contre le téléchargement illégal. Accusant les internautes de "comportements moyenâgeux" et de "vol à l'étalage", il oppose le "Far-Ouest" d'Internet au monde "civilisé". Plus fort encore, c'est avec la modestie naturelle qu'on lui connait bien qu'il annonce avoir "trouvé le « graal » permettant de résoudre le problème de la piraterie". Rien que ça.

En réalité, avec l'accord Olivennes, on assiste au dernier baroud d'honneur des majors, avec la mise en place d'une politique du tout répressif chère à notre Président:

  • Surveillance généralisée d'Internet
  • Avertissement des pirates par e-mail
  • Suspension voire résiliation de leur abonnement Internet
  • Inscription sur un répertoire national des abonnés résiliés
  • Etude des solutions de filtrage
L'accord a été conçu PAR les industries culturelles, POUR les industrielles cultures et CONTRE les Internautes. Les majors du disque n'ont pris aucun engagement pour éradiquer les DRM (seulement une déclaration d'intention), ils n'ont pris aucun engagement pour une accessibilité financière et une diversité de l'offre légale. A aucun moment, la question du coût de l'offre légale n'est abordé dans l'accord Olivennes. Naturellement, les associations de consommateurs et les associations d'Internautes n'ont pas signées. Malheureusement, les FAI ont signés, mais avaient-ils le choix? (cf le chantage fait à Free pour l'obtention de la 4ème licence 3G).

Maintenant, que va t'il se passer? Vous pensez que les ventes de CD et de DVD vont monter en flèche à Noël? Bien sur que non, bien au contraire. Les ventes de supports physiques vont continuer de décliner, les ventes de fichiers numériques vont stagner voire décroitre. Je pense que l'industrie va devoir faire face à un boycott massif de la part de ses consommateurs. C'est la première fois dans l'histoire économique que l'on voit une industrie s'attaquer à ses clients plutôt que de chercher à comprendre leurs envies, leur attentes, leurs besoins... C'est absurde.

Comment beaucoup d'autres Internautes, JE N'OFFRIRAI PLUS DE CD/DVD A NOEL et NE M'OFFREZ PAS CD/DVD NON PLUS. Je souhaite la disparation de l'industrie culturelle sous sa forme actuelle, une industrie misérable par son égocentrisme irresponsable qui la mène droit à sa perte. Pas plus cet accord Olivennes que la loi DADVSI ne peuvent aller contre le sens de l'histoire numérique. C'est une REVOLUTION CULTURELLE qui est en marche avec Internet. Ses héros sont les Logiciels Libres comme LINUX, les licences Creatives Commons et les communautés comme Wikipedia. CE mouvement de fond n'est pas prêt de s'arrêter.

VIVE L'INTERNET LIBRE

Sarkozy: "Si je suis élu président, il n'y aura pas de licence globale en France"

Le 4 avril 2007, Nicolas Sarkozy présentait son opposition totale à la licence globale (voir cet article de Libération)

"Si je suis élu président, il n'y aura pas de licence globale en France. (...) Je n'accepterai pas le vol organisé sous prétexte de jeunisme, je me battrai pour le respect du droit d'auteur»
- Nicolas Sarkozy, candidat à la Présidence de la République Française, Avril 2007

Gageons que cette déclaration péremptoire rejoindra bientôt la longue litanie des citations malheureuses:

"Ce "téléphone" a beacoup trop de défauts pour qu'il puisse un jour être considéré comme un outil de communication. Cet équipement n'a donc aucune valeur à nos yeux."
- Memo interne de la Western Union, 1876

"Il n'y a aucune raison valable que quiconque ait envie d'avoir un ordinateur chez lui."
- Ken Olsen, président et fondateur de Digital Equipment Corp., 1977

"La "boîte à musique sans fil" n'a aucune valeur commerciale imaginable : qui donc accepterait de payer pour recevoir un message qui n'est envoyé à personne en particulier ?"
- Les associés de David Sarnoff, en réponse à ses demandes urgentes d'investir dans la radio dans les années 20

"Les ordinateurs du futur ne devraient pas peser plus de 1,5 tonnes."
- Popular Mechanics, commentaires sur l'avancée des sciences, 1949

"Je pense qu'il y a un marché pour peut-être 5 ordinateurs dans le monde."
- Thomas Watson, président d'IBM, 1943