J'ai assisté jeudi soir à la projection du film "Les marins de la vallée des fous", au Nautile à La Forêt-Fouesnant. "La vallée des fous", c'est ainsi qu'Olivier de Kersauzon a surnommé Port-La-Forêt. C'est dans ce port du Finistère Sud que se trouve le Pôle Finistère Course au Large, un centre d'entraînement qui forme depuis près de 20 ans les meilleurs marins de la course au large en solitaire.

Comme nous l'explique son directeur, Christian Le Pape, le pôle c'est une quarantaine de marins qui laissent de côté leur solitude pour s'entraîner collectivement.

Tout a commencé à la fin des années 80 avec le développement de la monotypie dans la course en solitaire. Avec l'utilisation d'un même bateau (Monocoque 60 pieds ou monotype Figaro Bénéteau II), le marin devient un athlète à part entière. Un petit groupe de précurseurs (Jean Le Cam, Roland Jourdain, Michel Desjoyeaux, ...) ressentent alors le besoin de s'entraîner ensemble.

Le documentaire nous fait découvrir la vie du pôle en suivant pendant près de 6 mois leurs entraînements sur terre et en mer. Entraînement en mer bien sûr, mais aussi stratégie, cours de météo, gestion du sommeil, préparation physique : rien n'est laissé au hasard dans la vie du pôle. Le documentaire suit en particulier François Gabart et Anthony Marchand (nouveau skipper Espoir de la région Bretagne).

Au final, c'est un très beau documentaire où l'on découvre l'humilité de ces grands marins et leur capacité d'émerveillement (Michel Desjoyeaux). J'ai particulièrement bien aimé cette phrase de Jean Le Cam : Il faut toujours se remettre en question et, se remettre en question, c'est un peu douter. Pour moi, le doute fait partie de la performance.

Un grand bravo au réalisateur (Yves Legrain Crist) et au producteur (Laurent Segal). Rendez vous sur la boutique de Kanari Films pour acheter le DVD et sur le blog du tournage pour en savoir un peu plus : http://lesmarinslefilm.over-blog.com/

Ci-dessous un petit extrait du documentaire :