MA PLAGE PERSO

Le blog d'Hervé Le Roy : Internet, les logiciels libres et la photographie

Optimisations IPREDATOR sur Dedibox / Free

Dans un précédent billet, j'ai expliqué comment configurer PPTP sous Linux pour utiliser le VPN IPREDATOR. Rentrons maintenant dans quelques optimisations complémentaires. Je suppose que vous avez un minimum de connaissances en réseau, sinon passez votre chemin.

Lire la suite...

MapOSMatic : vos plans de ville depuis OpenStreetMap

MapOSMatic est un nouveau service permettant de générer des plans de ville à partir des données OpenStreetMap. Il suffit d'indiquer le nom d'une ville (en France uniquement pour l'instant) et MapOSMatic se charge de créer un plan de ville et un index des rues, le tout exportable en PNG, PDF ou SVG.

Le résultat est des plus réussi, avec une belle finition (les communes voisines apparaissent grisées, un quadrillage pour se repérer depuis l'index). Un grand bravo aux auteurs de ce service très pratique !

Et voilà en exclusivité mondiale le premier plan libre (sous licence CC-BY-SA) de Louveciennes :-) Les fichiers PDF et SVG sont .

PS: Si vous ne connaissez pas encore OpenStreetMap, allez vite le découvrir. C'est un projet de cartographie libre et collaboratif (une sorte de Wikipedia de la cartographie pour simplifier). Depuis qu'il est possible d'utiliser le cadastre dans JOSM (un éditeur pour OpenStreetMap), c'est devenu enfantin de contribuer, sans même avoir besoin de GPS. Alors n'attendez pas !

Comment configurer IPREDATOR sous Linux en ligne de commande ?

Mise à jour 29 octobre 2009 : Ajout du keep-alive et de la re-connexion automatique suite au commentaire de Gornack

L'équipe de The Pirate Bay a annoncé il y a quelques mois le lancement d'IPREDATOR, un service de VPN (Virtual Private Network - Réseau Privé Virtuel en français) pour faciliter le surf anonyme sur Internet. Ce service se veut clairement une provocation face à la loi IPRED (Intellectual Property Rights Enforcement Directive) entrée en vigueur en Suède le 1er mai 2009 (un peu l'équivalent de notre HADOPI).

Je m'étais inscrit rapidement à l'annonce du service (début avril) et j'ai finalement reçu une invitation à participer au béta-test cette semaine. Il existe déjà plusieurs articles qui expliquent comment configurer le VPN sur Ubuntu en interface graphique grâce au paquet network-manager-pptp (voir par exemple le billet de Korben). Voyons un peu comment configurer le VPN depuis la ligne de commande, ce qui est indispensable pour installer le VPN sur un serveur dédié sans interface graphique :-)

Commençons par installer le paquet pptp-linux :

sudo aptitude install pptp-linux

Puis éditons le fichier /etc/ppp/chap-secrets avec ce contenu :

# Secrets for authentication using CHAP
# client server secret  IP addresses
$LOGIN  PPTP    $PASSWORD  *

Remplacez $LOGIN et $PASSWORD par votre login et mot de passe IPREDATOR

Editons le fichier /etc/ppp/peers/ipredator avec ce contenu :

pty "pptp vpn.ipredator.se --nolaunchpppd"
name $LOGIN
remotename PPTP
require-mppe-128
file /etc/ppp/options.pptp
ipparam ipredator
lcp-echo-interval 480
persist

Et hop, on peut lancer le VPN :

sudo pppd call ipredator

Vous devriez voir apparaitre une interface ppp0 correspondant au tunnel VPN :

sudo ifconfig
ppp0      Link encap:Point-to-Point Protocol
          inet addr:(votre IP)  P-t-P:(l'IP du tunnel)  Mask:255.255.255.255

C'est terminé pour la partie VPN. Il vous reste à configurer vos logiciels pour utiliser cette IP. Cherchez un paramètre du genre "bind" ou "interface".

DADVSI, HADOPI, LOPPSI : Choisissez le vote sanction le 7 juin 2009

Après le vote des lois HADOPI et DADVSI, avec la projet de loi LOPPSI en préparation, nos libertés numériques sont tous les jours de plus en plus menacées. Cela me rappelle la métaphore de la grenouille dans l'eau chaude, utilisée par Al Gore dans le film Une Vérité qui dérange. Une grenouille, plongée dans l'eau chaude brusquement, sautera immédiatement en dehors de l'eau. La même grenouille, plongée dans l'eau tiède, puis lentement portée à ébullition, restera dans l'eau et mourra (voir l'extrait vidéo) .

Nous sommes comme cette grenouille : nous ne nous rendons pas compte que nos libertés numériques sont en train d'être grignotées une par une. On s'achemine, lentement mais surement, vers un Internet filtré, épuré, bien pensant et surtout pas trop gênant pour le pouvoir en place. Avec les élections Européennes du 7 juin 2009 qui approchent, il est grand temps de se demander quels sont les candidats à même de défendre les libertés numériques et les logiciels libres en Europe.

Il appartient à chacun de s'informer et de choisir en conscience. Je vous donne une piste quand même : vous pouvez commencer à regarder la liste des signataires du Pacte du Logiciel Libre sur le site www.candidats.fr. Écrivez à vos candidats et demandez-leur ce qu'ils pensent d'HADOPI et de LOPPSI, de la place des logiciels libres, de l'extension du copyright en Europe, etc... Surtout ALLEZ VOTER !

Cette image provient de la page d'accueil de The Pirate Bay, il y a quelques jours. Je n'ai pas pu m'empêcher de la réutiliser pour illustrer ce billet.