MA PLAGE PERSO

Le blog d'Hervé Le Roy : Internet, les logiciels libres et la photographie

Mesurez (précisément) votre consommation électrique

"Si vous ne pouvez pas le mesurer, vous ne pouvez pas l'améliorer"
Lord Kelvin

Depuis des années, j'ai pris l'habitude de payer ma facture d'électricité sans vraiment chercher à savoir ce qui se cache derrière les chiffres de kW/h. Bien sûr, nous avons tous en tête quelques ordres de grandeur (la consommation d'une ampoule, de l'alimentation d'un PC, d'un four micro-onde, etc...) mais quand il s'agit de rentrer dans le détail des consommations, nous sommes démunis. A la différence d'une facture de téléphone, il n'existe pas de "facture détaillée"par équipement pour la facture d'électricité ;-) Alors, par où commencer pour faire des économies ? Quelles attitudes adopter pour réellement réduire son empreinte écologique ? Combien économiserai-je en baissant mon chauffage de 1°C ? Est ce que la Freebox consomme beaucoup en veille ? etc...on peut faire la liste de tous les équipements d'un ménage.

photo-energy-logger-3500.jpg Dans un futur idéal, tous les équipements d'un logement communiqueront entre eux (en IPv6 bien sur) et la maison intelligente s'autorégulera, et les maisons entres elles, les quartiers s'autoréguleront, etc. Comme je ne suis pas prêt à attendre plusieurs années pour satisfaire ma curiosité, j'ai investi dans un compteur énergie de marque Voltcraft (le modèle Energy Logger 3500 - 49,95 EUR + frais de port). La particularité de ce compteur est qu'il permet de transférer les mesures sur une carte SD afin de les exploiter sur un PC avec le logiciel fourni. Au jour où écris ce billet, l'Energy Logger 3500 n'est pas encore disponible en France à ma connaissance, mais vous pouvez le commander sur le site de Conrad International.

Hier soir, j'ai branché le compteur entre la prise murale et la multiprise qui alimente mon PC et tout ce qui gravite autour. Sur la multiprise, il y a un onduleur MGE Ellipse, une imprimante, une mini-chaine. Sur l'onduleur branché sur la multiprise, il y a le PC, l'écran du PC, un switch 8 ports et un NAS. J'ai récupéré les mesures effectuées entre le 11 mai à 20h11 et le 12 mai à 8h00. Verdict sur le graphique ci dessous :

graph-energy-logger-3500-20090511.png

Puissance apparente, puissance active

En cours de physique, on nous apprend que P=U.I (c'est à dire Puissance = Tension x Intensité). La formule fonctionne très bien en courant continu ou pour des charges résistives pures en courant alternatif. Cela se complique avec des charges réactives (condensateurs, bobines, moteurs, transformateurs, etc)... bref tout ce qui peuple nos équipements un peu plus complexes qu'une lampe à incandescence). Il faut alors distinguer la puissance apparente (que l'on nomme S) de la puissance active (que l'on nomme P). Les formules deviennent :

  • Puissance apparente S = U.I (l'unité est le Volt Ampère, noté VA)
  • Puissance active P = U.I.Cos(phi) (l'unité est le Watt, noté W)
  • Puissance réactive Q = U.I.Sin(phi) (l'unité est le Volt Ampère Réactif, noté VAR)

La puissance active est le produit Tension x Intensité x Cosinus du décalage de phase entre tension et courant. Je ne vais pas me lancer plus loin dans les explications, pour la simple raison qu'EDF ne facture que la puissance active au particulier et non pas la puissance apparente. La situation est différente pour les industriels, à qui EDF fait payer la puissance réactive ou impose un CosPhi élevé.

Premières leçons

Pas de grande surprise du côté du PC et du NAS : le PC consomme environ 190 W et le NAS environ 20 W. Par contre, je suis assez effaré par la consommation de l'ensemble onduleur + switch + mini-chaine en veille (total 35 W). Je vais devoir mesurer indépendamment chacun de ces appareils pour vérifier lequel est le plus énergivore et surtout penser à éteindre la multiprise en journée car ce sont 35 W consommés pour une utilité nulle.

Je vais continuer mes mesures avec l'ensemble de mes équipements informatiques et électro-ménagers afin d'avoir une vue complète de ma consommation. Je posterai un billet de synthèse dès que j'aurai réuni assez de matière pour tirer des conclusions.

En attendant Google PowerMeter

Google a annoncé il y a quelques mois son projet Google PowerMeter, On ne connait pas encore les spécifications du produit, mais il s'agit probablement d'un compteur d'énergie similaire au Voltcraft Energy Logger, peut être avec des fonctionnalités de mise en réseau plus avancées (Wifi ?). Y'aura t'il un compteur maitre et des capteurs esclaves ? On ne sait pas encore. C'est en tout cas un bon signe qu'un tel projet soit porté par un géant de l'industrie informatique comme Google car pour l'instant il y a très peu d'innovations de la part des fournisseurs d'électricité dans ce domaine. Certes, les compteurs déployés depuis quelques années par EDF sont dits "intelligents" (SmartMeter en anglais) car ils savent mesurer la puissance consommée de manière instantanée. Mais ce n'est pas suffisant. Dans le futur, il faudra arriver à mesurer la consommation individuelle de chacun de nos appareils pour réellement nous permettre de prendre le contrôle de notre consommation électrique. Un sujet pour un prochain Grenelle de l'Environnement ?

Pour en savoir plus

ENERCOOP: premier fournisseur d'électricité écologique alternatif à EDF

Enercoop

Vous souhaitez lutter contre le réchauffement climatique ? Vous roulez déjà en Velib à Paris, mais vous voudriez aller plus loin dans votre engagement écologique ? Il existe un moyen simple: utiliser un producteur d'électricité respectueux de l'environnement comme ENERCOOP.

Changer de fournisseur d'électricité, c'est devenu possible pour les particuliers depuis le 1er Juillet 2007. ENERCOOP est le seul fournisseur sous forme coopérative et reconnu d'utilité sociale et d'intérêt collectif. Greenpeace lui a décerné la meilleure note (17/20) dans son comparatif écolo des fournisseurs d'électricité (Ecolo-Watt).

L'électricité produite par les fournisseurs d'ENERCOOP ne provient que de sources renouvables et respectueuses de l'environnement (petit hydraulique, éolien, solaire).

Comment faire ? Il est suffit de signer quelques papiers autorisant ENERCOOP à devenir votre fournisseur d'électricité. Tout est expliqué clairement sur leur site.

Combien ça coûte ? Pas de secret, c'est plus cher que le tarif régulé d'EDF. Pour l'instant, le tarif régulé d'EDF est artificiellement bas car une ouverture immédiate du marché ferait bondir le prix de manière inacceptable pour les consommateurs les plus modestes. Il va augmenter progressivement jusqu'à la suppression du tarif régulé prévue en 2010.

En pratique, est ce vraiment plus cher? Pour un abonnement de 6 kW et une consommation anuelle de 2,6 MW (mon cas personnel), le surcoût mensuel est de l'ordre de 10 Euros. A vous de voir si c'est acceptable pour une électricité 100% durable et respectueuse de l'environnement.

C'est en devenant consom-acteur que vous pouvez influencer l'évolution écologique de la société.

Allez, réflechissez :-)

Classement Ecolo-Watt de GreenPeace